3.3 La côte des Trois-Ilets

SITUATION CARACTÉRISTIQUES ENJEUX

Fermant la baie au sud, la côte des Trois-Ilets fait face à l’agglomération Foyalaise, à laquelle elle est reliée par des bateaux-navettes. Ainsi raccordée de façon efficace tout en étant aux portes des plages de la côte des Anses d’Arlet et du Diamant, le secteur des Trois-Ilets reçoit aujourd’hui une pression d’urbanisation qui se lit dans le paysage, les pentes et les pointes (Pointe du Bout) étant progressivement colonisées à partir des centres blottis dans les anses (Anse à l’Ane, Anse Mitan, Les Trois-Ilets). De beaux espaces agricoles en pentes douces se maintiennent autour des Trois-Ilets, frangés en partie par la forêt littorale et la mangrove, et ponctués d’un riche patrimoine culturel.

Communes concernées par cette unité de paysage

Les-Trois-Ilets
Rivière-Salée
Les Anses-d’Arlet


De grandes pentes végétales tournées sur la baie de Fort-de-France

Les pentes des Trois-Ilets constituent l’horizon de Fort-de-France. Elles sont donc très sensibles dans le grand paysage. Vue depuis Fort-de-France.

De trop rares vues sont offertes depuis les espaces publics des pentes vers la baie de Fort-de-France. Ici une ouverture visuelle depuis la RD 7, hauteurs d’Anse à l’Ane.

D’élégants espaces agricoles et naturels au contact de la mer

Les beaux espaces agricoles des Trois-Ilets, en pente douce vers le littoral

Des vaches regardant la baie de Fort-de-France

Un littoral encore bien préservé, offrant des espaces de nature accessibles

Le littoral vu depuis le village de la Poterie.

Forêt de Vatable

La pointe Vatable est couverte d’une forêt domaniale plantée par les forestiers et ouverte au public. Elle est composée principalement de mahogany petites-feuilles (Swietenia mahogani) et de pins caraïbes (Pinus caribea). Plus ponctuellement se rencontrent des tecks (Tectona grandis), des raisiniers grandes feuilles (Coccoloba pubescens), des eucalyptus, …

La pointe de la Rose vue depuis Les Trois Ilets : espace de nature précieux à préserver et rendre accessible.

Champs de canne en pente douce vers la baie, à proximité du village de la Poterie

Un riche patrimoine culturel

Le village de la Poterie

La maison de la canne, les Trois Ilets

L’habitation Vatable

La route des Trois-Ilets (RD 7), plantée de flamboyants

Les Trois-Ilets : un bourg au patrimoine particulièrement riche,
qui a su garder son caractère malgré la pression d’évolution

Exemple intéressant de patrimoine architectural revalorisé au Saint-Esprit

Des sites bâtis littoraux précis et fragiles, sous forte pression d’urbanisation

Navette vers la Pointe du Bout. Bien desservie par les navettes maritimes, la côte des Trois Ilets est attractive pour le développement de l’urbanisation résidentielle.

Urbanisation de la Pointe du Bout. Les choix d’urbanisation doivent être attentivement pensés par rapport au paysage, y compris depuis le littoral opposé (ici Fort-de-France), la mer (navette, bateaux) et le rivage (plages).

Le mitage des pentes de l’Anse-à-l’Ane, vu depuis Fort-de-France. Un débordement du site de l’anse, mal maîtrisé dans l’espace et dans le temps.

Le site des Trois Ilets. Bien qu’occupant une pointe, le site est de qualité grâce au végétal qui accompagne le bâti et qui tempère sa présence dans le paysage littoral.

Anse à l’Ane, vue générale depuis le ponton : une urbanisation sertie dans son écrin végétal de pentes.

Le site de Pointe du Bout, vue depuis la baie de Fort-de-France. Des reliefs assez doux et fragiles, à la merci de volumes bâtis hors d’échelle.

+ -

L’urbanisation

reconnaissance des sites bâtis et maîtrise stricte des implantations dans ce cadre identifié.

Problème d’urbanisation indifférente au site bâti, développée à la fois dans les fonds, sur pente et en crête. Les Trois-Ilets.

Erreur d’urbanisation dans la pente. Une seule maison mal implantée peut suffire à dégrader un site.

Le débordement du site de l’Anse-à-l’Ane par l’urbanisation. Vue depuis le ponton de la plage.

Erreur d’urbanisation dans la pente, Anse à l’Ane : la même opération sous trois angles de vue : positionnement trop haut dans la pente, qui affaiblit l’écrin vert d’Anse à l’Ane ; absence d’imbrication avec le végétal, architecture clonée ; grande visibilité dans le site petit de l’anse.

Problème de ’débordement’ de site bâti, par urbanisation de la pente et de la crête. Anse-à-l’Ane

Problème d’urbanisation linéaire et diffuse dans les pentes, le long de la route ; Anse à l’Ane.

Fragilité du site bâti d’Anse à l’Ane, subissant une remontée d’urbanisation déjà par endroits problématique : il est nécessaire de fixer une altitude maximale d’urbanisation en préservant les crêtes

Les espaces agricoles

préservation contre l’urbanisation diffuse

Problème d’implantation de bâti en plein espace agricole, Les Trois Ilets.

De beaux espaces agricoles qui méritent d’être reconnus et préservés contre l’urbanisation diffuse. Les Trois-Ilets, hauteurs du village de la Poterie.

Le patrimoine naturel et culturel

poursuite de sa mise en valeur

Patrimoine bâti à revaloriser dans le centre bourg des Trois Ilets

Un espace d’accueil à valoriser : l’arrivée sur la Savane des esclaves (hauteurs des Trois Ilets).

Problème de friche touristique à résorber, Pointe du Bout.

Stationnements d’accueil à reculer du bord de mer et à requalifier. Pointe du Bout.

Stationnements d’accueil à reculer du bord de mer et à requalifier. Anse Mitan.

Exemple d’espace d’accueil requalifié : le débarcadère aux Trois Ilets.

Les bords de routes

maîtrise de la publicité et des enseignes

Problème d’enseignes multiples sur la RD 7 aux Trois Ilets.

Problème d’enseignes multiples au carrefour de la route de Pointe du Bout avec la RD 7.

Problème d’enseignes multiples, Anse à l’Ane.

+ -